Se connecter

Les volcans émettent-ils plus de CO2 que l’Homme ?

Depuis des milliards d’années, les volcans émettent de grandes quantités de gaz dans l’atmosphère. Au XXIe siècle, qui des volcans ou des Hommes rejettent le plus de gaz carbonique ?

Lors de leurs éruptions notamment, les volcans éjectent toutes sortes de poussières et de gaz. Leur composition dépend de la nature du magma dont ils sont issus. Les trois principaux gaz émis par les volcans sont toutefois la vapeur d’eau, l’anhydride sulfureux et… le dioxyde de carbone.

Ces émissions se sont produites de tout temps, parfois avec plus d’intensité. Elles peuvent avoir un impact local, lorsqu’elles sont concentrées dans la basse atmosphère. Mais elles peuvent aussi influencer le climat terrestre. Surtout lorsque ces gaz sont injectés dans la stratosphère, soit au-delà de 10 à 20 kilomètres d’altitude. Reste à savoir si les émissions de gaz à effet de serre tel que le CO2 ont un poids plus important que celui des émissions anthropiques.

Lorsque le Pinatubo (îles des Philippines) est entré en éruption dans les années 1990, la planète a connu un refroidissement de 0,6 °C. © naiveangelde, Fotolia

Volcans : des émissions de CO2 inférieures à celle de l’Homme

Les scientifiques évaluent ces émissions autour de 100 à 500 millions de tonnes de CO2 par an. Une fourchette plutôt large. Mais qui pourrait être sous-estimée. Parce qu’elle repose sur l’estimation d’une trentaine seulement des quelque 1.500 volcans qui sont entrés en éruption au cours des 10.000 dernières années. Et parce que de récents travaux – menés sur le volcan Katla (Islande), un volcan recouvert par la glace – semblent montrer que ces émissions pourraient être, en réalité, d’environ 10 % plus importantes.

Ceci étant posé, ces quantités de CO2 restent assez largement inférieures à celles émises par les activités humaines. En 2017, celles-ci ont presque atteint le seuil des 37 milliards de tonnes. Et les scientifiques jugent que les émissions volcaniques de CO2 sont donc en moyenne 130 fois plus faibles que les émissions d’origine anthropiques.

Finalement, si les éruptions volcaniques peuvent avoir une influence globale sur le climat, c’est, en l’état actuel des connaissances, plus du côté des particules soufrées qu’il faut chercher. Car elles peuvent former un écran empêchant les rayons du Soleil d’atteindre le sol. L’effet est donc plus refroidissant que réchauffant.

14 novembre 2018
© Copyright Leroiani Services

Les prix baisse chez Leroiani Services — 30% de réduction sur tous vos marchandises de plus de 10000 Fcfa. Code réduction: LS-1233 Ignorer

X